Tag Archives: chien

Nos voyages farfelus du pays magique à la planète bizarre

J’ai une confession à vous faire. J’ai un peu hésité avant d’associer ces deux livres dans un même billet et ce, même si,  tous deux sortent vraiment de l’ordinaire. Et puis vendredi soir, je suis allée voir avec ma fille Quentin Blake et Daniel Maja et ces deux acolytes ont annihilé tous mes doutes. Soyons farfelus, un peu fous, et même bizarres, peu importe!

QuentinBlakeFlying

Tant de fantaisie et d’humour à respectivement 81 et 72 ans, vraiment chapeau! Alors pourquoi se retenir et faire dans le conventionel, on aura bien le temps d’être sérieux quand on sera vraiment vieux! Preuve en image que les deux artistes s’en sont donné à coeur joie, voyez par vous même, on s’est régalé et les enfants ont vraiment beaucoup rigolé:

IMG_20141121_191645

Au pays magique de François David et Éric Battut nous a été offert il y a quelques années mais nous aimons le relire régulièrement. Avant de recevoir ce magnifique album, nous connaissions déjà quelques uns des livres de Battut dont La Noisette, Deux amis pour la vie (une histoire de bagarre et d’amitié entre un éléphant et un escargot), et Le petit chasseur de bruit, mais nous n’avions jamais vu son travail à la gouache et il en vaut vraiment la peine.

Le format de cet album ne pourrait pas être plus simple avec un texte court, généralement une phrase sur la page de gauche et une illustration grand format sur celle de droite. Ce qui rend le livre inhabituel et si attachant, ce sont les attributs du pays magique. “Au pays magique, les arbres aiment se promener sur les nuages comme sur des tapis volants, les chèvres galopent dans le ciel avec des bottes de 7 lieues, et en haut des montagnes on peut boire le soleil à la paille comme un gros jus d’orange.”

IMG_20141123_235100

Mon fils aime chercher à voir les petits détails de chaque planche, et l’humour de certaines pages. Dans ce pays magique, il y a de bien belles choses comme des nuages roses pour protèger les amoureux, et des guirlandes tissées par les avions. Il y a aussi des choses plus incongrues comme des renards et des chiens qui sont copains, et des mouettes qui prennent des douches sous les jets d’eau des baleines.

IMG_20141123_234955

Pour certains, la conclusion semblera peut être trop terre à terre ou sombre. Moi j’y vois une façon de revenir une fois la fantaisie installée au quotidien puiqu’au “pays magique il y a une forêt secrète où le Père Noël trouve des forces pour qu’il n’y ait plus d’enfants malheureux”. Certes cette conclusion génère de temps en temps des conversations un peu ardues mais parfois c’est le reste du livre et ses jolies fantaisies qui accrochent l’attention de mes enfants. Je pense que la beauté des illustrations et le texte plein de poésie et d’inventivité vaut bien le risque de discuter d’un sujet sensible, qui est tout à fait compréhensible, même si je l’espère assez abstrait pour vos enfants.

Après avoir lu Au Pays magique, pourquoi ne pas leur demander à quoi ressemblerait leur pays magique? Voici la magnifique version de d’un groupe d’élèves de primaire. Je l’ai dénichée sur le sîte de Julie, une enseignante québécoise, qui avec d’autres met en commun plein de ressources.

Et si vous pensez que ce pays magique n’est pas pour vous, essayez un autre livre de Battut comme Entre chien et chat dont Télérama dit le plus grand bien ici.

entre-chat-et-chienBatut

Pour compléter ce parcours (partiel) de nos lectures loufoques, je vous propose un autre livre: La planète bizarre de Voutch qui a un ton tout aussi décalé que le précédent mais assez différent.

C’est un livre petit format (il tient dans ma main et elle n’est pas grande), cartonné, très coloré, d’environ une dizaines de pages. Lui aussi décrit les particularités d’une planète bizarre où “les chats pondent des oeufs, où parfois il pleut des saucisses, et où toutes les mamans ont de grandes moustaches”.

IMG_20141123_235310

IMG_20141123_235213

Je suis sûre qu’au graphisme vous aurez déjà deviné que le ton de La planète bizarre est plus comique et extravangant que poétique. Mon fils adore le côté loufoque et incroyable de cette planète où on donne aux enfants qui font des bêtises des gâteaux aux fraises.  La planète bizarre n’est pas mon titre préféré de cette collection (dont je reparlerai sous peu) mais la concurrence est rude et comme mes enfants l’aiment beaucoup, il était normal que je le présente dans ce billet.

Pour conclure sur une touche rigolote, je vous propose la comptine française des 3 éléphants, tout à fait improbable mais adorable. On aime la chanter en se tenant les mains même si nous ne sommes que deux ou trois, et se jetter joyeusement les fesses par terre au badaboum final de chaque couplet! A vous de voir…

ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ The English corner ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

Today I decided that it would be nice for me to introduce you to two bonkers books. The first Au pays magique is by François David and Éric Battut. It describes a magical country where trees like to walk on the clouds, where scarecrows don’t scare anyone, and where snowmen never melt. The delicate details of the illustrations, the incongruous descriptions, and unusual associations make this book one of a kind.IMG_20141123_235031

Reading it is with children is a great experience as their imagination has no bounds and they will suggest more ways to describe this magical country. I have on occasions wondered how many of these attributes where actually inspired by kids’ words, since my daughter, when she was three, did ask me how planes managed to pull huge tinsels behind them.

My second suggestion is different in tone as it is less poetic and funnier. Voutch does satirical illustrations in magazines in France, and I think some of his deadpan humour filters through his books for children.

IMG_20141123_235244

On this bizarre planet, it does not rain cats and dogs but sausages, and naughty children are given strawberry cakes they need to protect because of hungry flying dogs!

IMG_20141123_235147

The conclusion left to a little boy who  says he will never visit such a place is unexpected, but in line with the rest of the book. It gives you a chance to chat about the places you might want to visit one day, and the surprises that might await.

To conclude joyfully, I have made a selection of songs that are not for children but that we like to listen to, and which are just a little bit bonkers. Here is a fun (non official) video for one of Émilie Loizeau’s songs, a French (yet bilingual) singer who has a tendency to make lovely yet slightly crazy songs.

And if you’d rather listen to one of her songs in English, have a listen at Madame Coconut. Enjoy!

 

 

 

Des livres plein la maison pour les cocottes et cocos

Chez nous, il y a des auteurs comme Emily Gravett, Taro Gomi, Émile Jadoul, Jeanne Ashbé, et Ludovic Flamant qu’on ne se lasse jamais de lire. Même ma grande (qui a 8 ans) aime revenir à ces classiques surtout lorsque nous avons de jeunes visiteurs à qui elle peut faire la lecture.

C’est suite à une de ces récentes visites que je me suis dis qu’il serait temps d’ajouter quelques suggestions pour les plus jeunes. Et qui  choisir d’autre que Jadoul et Flamant?

JadoulFlamantLivresMoi

Des livres plein la maison est un petit album cartonné et coloré qui fait l’inventaire de tous les livres dans la maison d’un petit garçon, de ceux sans images pour papa et maman aux autres qui lui appartiennent. Le texte rime comme celui d’une comptine, les illustrations sont à la fois charmantes et drôles et les usages détournés que ce petit héros propose aux lecteurs montrent à quel point l’imagination des adultes peut être limitée.

JadoulFlamantLivresTissu

Les autres titres de cette collection sont dans la même veine et peuvent être lus au bébés sans problème. Alors si Des livres plein la maison vous tape dans l’oeil, essayez La soupe aux miettes par le même talentueux duo qui raconte comment préparer une délicieuse soupe aux miettes jusqu’à ce que maman s’en mèle biensûr.

SoupeMietteJadoulFlamant

Dans ce billet, Élise vous conseille aussi On ne joue pas avec la nourriture parmi un florilège de livres qui aident à désamorcer les conflits autour des repas. Bref, vous avez le choix!

Pour finir, voilà un album tout court et tout tendre qui aide bien avec les petites angoisses liées au moment du coucher. Dans Bonne nuit, ma cocotte, maman poule, comme chaque soir, met cocotte au lit en lui faisant un gros bécot.

JadoulCocotteMamanPoule

Mais cocotte n’est pas rassurée, sa maman n’a t-elle pas mis son beau collier pour sortir? Est-elle encore là même si on ne l’entend pas? Que sont ces bruits bizarres, et pourquoi fait-il si noir ce soir? Tenant Lapinou, son doudou, bien serré contre elle, Cocotte questionne encore et encore, et appelle maman poule qui a, je dois dire, la patience d’une sainte et qui jamais ne se démonte.

IMG_20141117_091709

Pour les parents, l’heure du coucher c’est souvent le signal d’un peu de liberté retrouvée. On peut lire quelques pages tranquille sans interruption, siroter une boisson chaude sans devoir faire attention où on la pose, et même passer 5 minutes seul(e) dans la salle de bain!  Alors cet album qui met l’accent sur les petites angoisses des petits est un excellent rappel que ce qui nous semble parfois bénin ou trivial peut en fait avoir un impact beaucoup plus important qu’on ne le croit. Au final, cinq minutes de plus ou de moins, un bisou ou deux de plus, quelle affaire, ça ne nous demande pas un grand effort supplémentaire!

Si l’heure du coucher vous cause des soucis, pourquoi ne pas essayer de désamorcer la situation en l’apprivoisant plus tôt dans la journée? Il y a quelques années, on nous a offert le jeu Bisous Dodo, très sympa et simplissime. On l’a un peu mis de côté depuis, mais je suis sûre que si nous le ressortions, il aurait grand succès. Martine y consacre une rubrique qui vous explique tout dessus, c’est par là.


BisousDodoDjeco3

Si vous êtes bricoleur ou bricoleuse, regardez les magnifiques marionnettes en feutrine faites par les bibliothécaires de St Brieuc pour la visite de Jadoul. Elles sont superbes mais ne semblent pas très compliquées à reproduire.

CocotteJadoulPuppet

Si vous ne vous sentez pas d’humeur, laissez donc vos têtes blondes s’y coller, avec des assiettes en papier, un peu de colle, de peinture, on peut faire des poulettes très convaincantes avec un tuto ici.

Rocking-Chicken-Memetales

Pour finir si vos enfants sont fans de poules et de poussins, quelques titres à la volée que nous aimons et qui pourraient leur plaire:

  • Le Poussin de Kimiko
  • Toute la série des P’tites Poules de deux Christians Jolibois et Heinrich pour les 3 ans et plus
  • Bébé Poussin d’Emily Bolam avec un super mini livre dans le livre que mes enfants a-do-raient.

PoussinKimiko

ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ The English corner ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

Émile Jadoul is a Belgian author and illustrator and I have come across quite a few of his books translated in English. Ludovic Flamant collaborated with him on several titles for very young readers. The two books I want to recommend today are great for babies and toddlers.

In the first Des livres plein la maison, we’re taken on a jolly tour of a house by a little boy and his dog. He shows us around and tells us about his books as well as his parents’s. I read this countless times with my daughter when she was a baby, because it is short, colourful and fun. It looks at books as reading tools but also as potential toys, building blocks, and even dens!

IMG_20141117_091813

This is a real celebration of books as material objects that need to be manipulated, played with, and not overly protected. We’ve always been quite relaxed about how books should be handled in our house. Apart from torn pages, there’s no ‘no-no’ really. We had quite a few books in plastic for the bath or for taking with us, and a smaller collection of lovely fabric ones that were great to play with. So of course Flamant and Jadoul’s playful approach is one that we endorse.

Bonne nuit, ma cocotte! although slightly longer is just as great for very young children. A little chick keeps calling her mother, finding funny excuses to make sure she does not leave her too soon. The book goes through a list of all the usual suspects: “the room’s too dark, my teddy needs a wee (and me too), what’s that scary noise? can I have a last kiss good night?”

IMG_20141117_091646

Mother hen’s patience is really impressive and may be something you aspire to. I remember reading this book during the day so that we’d get a chance to discuss bedtime and its routine before it happened. Maybe because we always read a story and spend a good few minutes cuddling and kissing, before turning the lights off, my kids have rarely made a big fuss about bedtime. But of course I know this is not the case for everyone. So if you are looking for additional bedtime related reads, go and read this post I wrote a while ago and good luck for tonight!

IMG_20141117_091615

   .

Rita et Machin à la plage, un duo d’enfer!

Vous ne partez pas en vacances cet été et votre progéniture vous réclame une sortie à la mer? Ou peut être êtes-vous coincé(e) à la maison à attendre une livraison ou une alcamie entre deux grosses averses et vos chers enfants n’ont rien trouvé de mieux que de vous faire tourner bourrique? Que faire? Ma solution: sortez quelques albums de Rita et Machin de vos étagères, et celui qui raconte leurs aventures à la plage en particulier! Vous allez leur en mettre plein les mirettes, je vous le garantie!

Rita et Machin à la plage fait partie d’une série de courts albums dessinés dans un esprit un peu BD par Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec. Assez minimalistes avec leur coup de crayon noir, réhaussé de blanc et rouge, ils sont un vrai plaisir pour les yeux et les zygomatiques (vous savez ces petits muscles qui servent à rigoler et qu’on oublie souvent quand on essuie  ce qu’on appelle chez moi un épisode de ‘gronchonite aigue’?!).

Pas_superOlivierTallecGronchon

 

Dans ce volume au paysage balnéaire, nous sommes invités à suivre les aventures de Rita, une petite fille espiègle et son petit chien qui n’a pas de nom: Machin. Tous les deux aiment aller à la plage, soit. Mais ils ne savent pas s’accorder sur quoi y faire. Rita attend que Machin lui serve de valet et décide d’ignorer sa mine dubitative à la vue du maillot de bain qu’elle lui a tricoté exprès! En fait cette sortie est mal partie parce que Rita et Machin ont des envies bien différentes et pas vraiment envie de faire de compromis.

Rita attend qu’on la serve et qu’on lui obéisse au doigt et à l’oeil. Quant à Machin, il ne l’entend de ce ton là et décide, au vue des attaques répétées sur son château de sable, d’enfiler sa tenue de nageur de combat pour calmer les ardeurs de Rita, alias La Princesse Bikini.

MachinOctopusDallec

À l’issue d’un combat sans pitié (mais sans sable jeté) et de poursuites navales effrénées, un vainqueur voit le jour et demande réparation. Tout compte fait à la plage ou ailleurs, c’est toujours la même histoire, on joue et on papotte, on se dispute et on se bagarre.

Pour ceux qui voudraient lire d’autres titres, ou essayer un défi de lecture estivale pour jeunes lecteurs (7-8 ans), je ne peux que vous recommander le site de ces deux enseignantes, et leur rallye de lecture autour de la collection complète.

Comme en été nous sommes en mode détente, les accrochages entre ces deux personnages attachants nous servent plutôt de point de départ pour échanger sur le sujet des disputes et conflits. S’il pleut toujours, pourquoi ne pas lancer à vos enfants un défi ludique et leur proposer de construire un chateau de sable en lego-duplo ou pâte à modeler, ou de jouer au vendeur de glace? On n’a pas nécessairement besoin de partir à la plage pour se dépayser, avec un peu d’imagination, un parapluie comme parasol et des maillots de bain, on peut s’imaginer au soleil et se débarasser de la mauvaise humeur qui parfois assaille sa maison!

 

ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ The English corner ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

RitaMachinDallecCover

Olivier Dallec is an expert at capturing the ups and downs of the dynamic exchanges between Rita, a mischievous little girl, and Whatsit (in the English version) her dog. When they decide to go to the beach, they  both know what they’d like to do, but will they agree? Rita wants to fly her kite  or rather fly Whatsit as her kite, and build a sandcastle destroy Whatsit’s sandcastle. As for Whatsit, he plans to eat yummy sticky donuts, and to nap all day in peace.

RitaMachinPlageDallec

You will have guessed by now that the clash brewing between these two ideals is at the chore of the book. In short, it is going to be a battle of the will between these two cheeky little characters. Who will win Princess Bikini or Captain Whatsit? You will only know if you read the book! We managed to track a copy in English at our library, so I guess it’s easily available in the UK and it is published in the US too, so you have no excuse (unless you need like Whatsit a big nap this very minute).