Tag Archives: books in French

Mazette quelle aventurière cette Zipette!

Autant être claire dés le début, mes enfants et moi adorons les dessins et histoires de Jeanne Ashbé.  Nous avons lu L’heure du bain un nombre incalculable de fois mais je le relis avec plaisir chaque fois qu’un tout petit nous rend visite.

Lou_Mouf_Bain_Ashbe_couv

Pour un excellent billet sur ce titre en particulier, je vous conseille d’aller lire les trucs de Myrtille. Mais aujourd’hui, je délaisse Lou et Mouf pour vous parler de Zipette, une sacrée coquine de souricette!

Zipette est certes une petite souricette, mais elle ne manque ni de courage, ni d’énergie. Fatiguée d’être toujours considérée comme la cinquième roue du carrosse, elle décide de profiter du petit matin pour partir à l’aventure.  Mais avant ça il faut se préparer et elle décide de prendre certaines choses et d’en laisser d’autres de façon assez cocasse: ‘Mon parapluie? Fi! S’il pleut, je cherche un abri! Ma paire de bottes? Mais non, quelle sotte!’ Au final, on peut dire que Zipette voyage léger! Hormis son doudou souris, pas de lourd bagage pour cette excursion mais juste un petit sac.

IMG_20140905_134354

Malheureusement  à mesure que Zipette progresse, elle se rend compte qu’elle aurait pu utiliser son parapluie, ses bottes et un goûter! Quand la nuit se met finalement à tomber, elle est bien affamée et frigorifiée. Heureusement pour elle au loin apparait une lueur, celle de la lanterne de Pigolin, le pingouin, qui la recueille et au final change tout le sens de son voyage.

IMG_20140905_134336

Mon fils de 4 ans adore les petits cris ‘Aie, aie, aie’ de la souricette Zipette, mais il comprend très bien aussi son envie d’indépendance et d’aventure. Cette fin heureuse lui plait bien parce qu’elle efface les mésaventures de la petite souris. Quant à moi, je dois dire que je trouve les rimes superbes, les illustrations (y compris celles du doudou de Zipette) charmantes et le format parfait.

 

IMG_20140905_134419

Tous les titres de la collection des ‘Belles Histoires des tout-petits’ sont plastifiés et résistants à la fois, un atout certain si vos enfants aiment lire et relire. Et puis une héroine un peu rebelle, faisant preuve de ténacité et de courage, et prête à reconnaître ses erreurs, je trouve que c’est vraiment un cocktail réussi.

ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ The English corner ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

Zipette is a tiny mouse who’s decided she wants to go on an adventure, and even if she is small and the baby of the family, nothing will stop her. So quick, quick, she packs up her essentials and leaves the house before anyone wakes up!

IMG_20140905_134453

But as she soon realizes, she really could have used some of the items she discarded like her wellies and brolly. I don’t know whether it is because we often need our wellies too, or because of her endearing enthusiasm , but my kids love Zipette. Because in the end, she is ‘saved’ by Pigolin a kind penguin, you get the benefit of a happy ending, which looks almost as good as a sunny picnic.

IMG_20140905_134305

 

Bonne nuit, mon amour!

Non, non, vous ne rêvez pas, je n’ai pas décidé de discuter de lectures plus adultes, au contraire je me suis dis que je n’avais pas assez de billets pour les tout petits, alors voilà mon mea culpa.

La couverture de Bonne nuit vous dit sans doute quelque chose et c’est normal parce que Soledad Bravi a un coup de crayon assez reconnaissable et que ses dessins apparaissent régulièrement dans la presse française. Cet album, une collaboration entre Bravi et Benoit Marchon, est simplissime mais craquant. Nous l’avons offert à pleins de bébés dans notre entourage et c’est toujours un franc succès. Après une première double page ou un bébé, bras grand ouverts, vous accueille accompagné d’un “bonne nuit mon amour!”, le livre égraine simplement tous les petits noms que nous utilisons pour appeler nos enfants, des plus classiques au plus inhabituels.

BonneNuitSoledadBraviOiseau

Le format est parfait pour les petites mains, cartonné et résistant, avec un trou au centre qui laisse apparaître le visage souriant du petit bébé (au départ en pyjamas) qui change de page en page, à mesure que les petits noms défilent.

BonneNuitBraviCanard

 

Parce qu’enfant, j’ai été affublée par mes parents de bien des noms d’oiseaux et d’animaux, j’ai retrouvé  avec nostalgie au fil des pages un petit lapin et un chou (le gâteau, pas le légume!). J’ai aussi été surprise par certains de ces surnoms (mais je ne vous dirai pas lesquels, pour vous ménager la surprise); mes enfants en ont également trouvé certains cocasses! Et puis la fin est tellement mignonne qu’on ne peut pas résister et qu’on retourne avec plaisir à la première page…

Bravi

ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ The English corner ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

I’m afraid Soledad Bravi’s book Bonne nuit will be to a foreign speaker a bit like Marmite, you know the dark substance that many people love to spread on toast in England?

marmite

 

You either love it because it is quirky, cute, and a fun way to wind down at the end of a long day, or you hate it because you find it utterly bizarre. Me? I love it and not only because it shows the richness of the French language. To me and my kids, it really is a feel good book, and one that we sometimes like to act out (if we do not read it before bedtime).

BraviPuce

 

The unconventional character of some of the names used in this book will often generate a good laugh. So I guess if you do not take things too seriously, this book is likely to appeal to you and your kids. In any case, it is a great way to polish your French and to revise your animal and bugs’s names. So, bonne nuit mes chatons!

Rita et Machin à la plage, un duo d’enfer!

Vous ne partez pas en vacances cet été et votre progéniture vous réclame une sortie à la mer? Ou peut être êtes-vous coincé(e) à la maison à attendre une livraison ou une alcamie entre deux grosses averses et vos chers enfants n’ont rien trouvé de mieux que de vous faire tourner bourrique? Que faire? Ma solution: sortez quelques albums de Rita et Machin de vos étagères, et celui qui raconte leurs aventures à la plage en particulier! Vous allez leur en mettre plein les mirettes, je vous le garantie!

Rita et Machin à la plage fait partie d’une série de courts albums dessinés dans un esprit un peu BD par Jean-Philippe Arrou-Vignod et Olivier Tallec. Assez minimalistes avec leur coup de crayon noir, réhaussé de blanc et rouge, ils sont un vrai plaisir pour les yeux et les zygomatiques (vous savez ces petits muscles qui servent à rigoler et qu’on oublie souvent quand on essuie  ce qu’on appelle chez moi un épisode de ‘gronchonite aigue’?!).

Pas_superOlivierTallecGronchon

 

Dans ce volume au paysage balnéaire, nous sommes invités à suivre les aventures de Rita, une petite fille espiègle et son petit chien qui n’a pas de nom: Machin. Tous les deux aiment aller à la plage, soit. Mais ils ne savent pas s’accorder sur quoi y faire. Rita attend que Machin lui serve de valet et décide d’ignorer sa mine dubitative à la vue du maillot de bain qu’elle lui a tricoté exprès! En fait cette sortie est mal partie parce que Rita et Machin ont des envies bien différentes et pas vraiment envie de faire de compromis.

Rita attend qu’on la serve et qu’on lui obéisse au doigt et à l’oeil. Quant à Machin, il ne l’entend de ce ton là et décide, au vue des attaques répétées sur son château de sable, d’enfiler sa tenue de nageur de combat pour calmer les ardeurs de Rita, alias La Princesse Bikini.

MachinOctopusDallec

À l’issue d’un combat sans pitié (mais sans sable jeté) et de poursuites navales effrénées, un vainqueur voit le jour et demande réparation. Tout compte fait à la plage ou ailleurs, c’est toujours la même histoire, on joue et on papotte, on se dispute et on se bagarre.

Pour ceux qui voudraient lire d’autres titres, ou essayer un défi de lecture estivale pour jeunes lecteurs (7-8 ans), je ne peux que vous recommander le site de ces deux enseignantes, et leur rallye de lecture autour de la collection complète.

Comme en été nous sommes en mode détente, les accrochages entre ces deux personnages attachants nous servent plutôt de point de départ pour échanger sur le sujet des disputes et conflits. S’il pleut toujours, pourquoi ne pas lancer à vos enfants un défi ludique et leur proposer de construire un chateau de sable en lego-duplo ou pâte à modeler, ou de jouer au vendeur de glace? On n’a pas nécessairement besoin de partir à la plage pour se dépayser, avec un peu d’imagination, un parapluie comme parasol et des maillots de bain, on peut s’imaginer au soleil et se débarasser de la mauvaise humeur qui parfois assaille sa maison!

 

ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ The English corner ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

RitaMachinDallecCover

Olivier Dallec is an expert at capturing the ups and downs of the dynamic exchanges between Rita, a mischievous little girl, and Whatsit (in the English version) her dog. When they decide to go to the beach, they  both know what they’d like to do, but will they agree? Rita wants to fly her kite  or rather fly Whatsit as her kite, and build a sandcastle destroy Whatsit’s sandcastle. As for Whatsit, he plans to eat yummy sticky donuts, and to nap all day in peace.

RitaMachinPlageDallec

You will have guessed by now that the clash brewing between these two ideals is at the chore of the book. In short, it is going to be a battle of the will between these two cheeky little characters. Who will win Princess Bikini or Captain Whatsit? You will only know if you read the book! We managed to track a copy in English at our library, so I guess it’s easily available in the UK and it is published in the US too, so you have no excuse (unless you need like Whatsit a big nap this very minute).

 

 

 

Aujourd’hui, on en voit de toutes les couleurs! or why nothing will ever beat messy play!

Que dire de ce livre si ce n’est qu’il est sur tous les plans à toute épreuve?! Dans l’ensemble je dirais que notre famille est plutôt respectueuse des livres que nous lisons. Lorsqu’ils étaient petits mes enfants ont, comme tous les autres, malmené ou machouillé des bouquins (SVP abstenez vous de me dire dans les commentaires que non, non, jamais vos têtes blondes n’ont gouté la cellulose de vos livres!) Nous avons bien eu une ou deux pages de Petit ours brun déchirée à l’occasion, mais pas plus. Toutes les couleurs d’Alex Sanders est un des premiers livres que j’ai lu à ma fille lorsqu’elle était bébé. Il est carré, cartonné, coloré mais pas criard, très résistant et nous l’avons donc lu en 8 ans et demi un nombre de fois incalculable!

J’ai beau le connaître par coeur, ce livre me met toujours de bonne humeur, peut être à cause de l’enthousiasme communicatif de Lulu le petit lapin au centre de l’histoire, ou peut être parce que je me reconnaît dans l’incorrigible maman qui oblige Lulu à sauter dans son bain, histoire de se débarbouiller.

Comme tous les jeunes enfants, Lulu déborde d’énergie et il s’en fiche bien d’être tout crotté!

AlexSandersToutesLesCouleursYoupi

Ce qu’il aime ce sont les surprises qui l’attendent au tournant du chemin,

AlexSandersToutelesCouleursDerriereVert

et qui provoquent en cascade une avalanche de couleurs. Du vert sur son derrière, du marron sur ses pieds, du rouge sur sa bouche et du jaune sur ses mains.

AlexSandersCouleursPiedsMarrons

 

Au final c’est un arc en ciel de couleurs que nous offre Sanders, chose qu’il semble apprécier tout particulièrement ,comme dans sa série de livres intitulée Pop (le dinosaure multicolore) dont  vous pouvez lire une critique ici.

Et si après ça vous vous dîtes que j’exagère et que ce bouquin ne peut pas être si bon, je vous laisse juge mais je voudrais quand même conclure sur un lien et deux photos. La première est celle d’une peluche lapin utilisée par une enseignante et la seconde est un magnifique dessin de Lulu version enfant, vous voyez? Il n’y a pas que moi qui suis convaincue?!

Lulu_devant_Custom_2_

 

Il est pas beau ce Lulu tout cracra, allez avouez qu’il est craquant?!

LuluVersionEnfant

ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ The English corner ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

 

Now that you’ve already enjoyed the art, what else could I say to convince you that this is a great book (and that, even if you speak very little French)?! Alex Sanders has a talent for colours, simple design and facial expressions.  You know just by looking at Lulu’s mother that even if she does not like his getting messy, she can’t really be cross because of the joy and kindness he exudes!

AlexSandersCouleursMulti

After all, he only got these flowers for her, right? Lulu is a fun little rabbit and the pleasure he gets from his adventures is irresistible. He will teach your kids in no time their colours and encourage them to get messy! Yeah!

In our house, a good day is a day where we’ve spent some time outside, either mucking about making mud-pies, gardening, or just chilling under the tent/reading nook we’ve installed in the shade of our plum tree, especially for these long summer days, So whether it is to read Toutes les couleurs or not, try to go out today, even for 5 or 10 minutes and enjoy rolling on the grass, spalshing in muddy puddles, eating summer berries or picking up wild flowers, because really isn’t it what summer is all about?

 

La Tour Eiffel a des ailes, or the day the Eiffel Tower decided to take off

L’idée de départ de ce très chouette album grand format est simple. Un jour la tour Eiffel décide qu’elle  a envie, comme les touristes qui la prennent en photo à longueur de journée, de voir du pays. Elle décide alors d’attendre la nuit pour prendre la poudre d’escampette et découvrir les prairies de Normandie et la mer. Pas facile cependant de faire trempette quand on a un corps d’acier aussi lourd que 1500 éléphants et qu’on mesure 324 mètres! Et puis surtout il lui faut se dépècher après une nuit mouvementée pour réapparaître fidèle au poste dés 9h du matin et tenir jusqu’au soir du 14 Juillet qui se termine en fanfare sous les feux d’artifices.

Mymi Doinet and Aurélien Débat forment dans cet album un duo très efficace. Les illustrations sont pleines d’humour et les teintes bleues et grises évocatrices de l’architecture du centre de Paris. L’arc de triomphe (grogron), la fête nationale et les coureurs du tour de France donneront l’occasion aux lecteurs plus agés de discuter des symboles associés à la capitale et à la France plus généralement. Nathan propose même une fiche d’exploration-découverte très détaillée même si un peu scolaire à mon goût. L’histoire me donnerait plutôt envie de siffloter Paris s’éveille de Dutronc ou de revoir Playtime le superbe film  d’un autre Jacques célèbre (Tati).

Mes deux enfants adorent voir la tour Eiffel gambader dans les prairies et revenir presqu’incognito dans ses quartiers généraux. Même si la série s’adresse aux jeunes lecteurs, je pense que tout enfant de 3 ans (ou plus) peut apprécier les aventures loufoques et coquines de la dame de fer. Et qui sait peut être peut-on espérer une suite à ses aventures vues ses envies de prendre l’air?

IMG_20140801_212622

 

ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ The English corner ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

 

In this fun book the Eiffel Tower itches to go and visit places she’s never been to in France. So one night, she decides to run away to go for her first dip in the sea near the Normandie region. After jumping over the roofs of the city, she finally reaches her destination and enjoys a few hours of freedom (and some adventures) away from the capital city. But quick, quick she needs to get back to her day job before people notice that she has disappeared! She makes it just in time and dutifully stays put for the fireworks on Bastille day.

In this great album, your kid will learn fun facts about the Eiffel Tower, discover that if she wanted to, she could easily find a different day-job (or maybe I should say night-job) and you will no doubt wonder where her next adventure will take her.

IMG_20140801_212703

 

 

Les sanglots longs du violon de Carotte, or how a carrot learns that the violin is really not for her

Si on en croit le dicton français ‘la musique adoucit les moeurs’ mais la pauvre carotte, héroine de cette collaboration entre Isabelle Jacqué et Jacques Leroy, a bien du mal à voir les fruits de son labeur refléter cet adage.

Tous les mercredis, elle prend des leçons et une fois rentrée chez elle, elle pratique religieusement mais rien n’y fait, quoi qu’elle fasse, son violon ne produit que le même grincement affreux. Triste et à bout d’idées, Carotte tombe un jour sur Petit Pois qui lui aussi ne tire que des sons affreux de sa clarinette. C’est alors que Petit pois curieux suggère un échange et qu’un miracle survient. Je ne vous en dit pas plus, si ce n’est que cet album se termine en fanfare et sur une fin heureuse.

Ce livre de petit format est parfait pour les petites mains dés 2 ans. Il est très résistant, et l’histoire n’est ni trop longue, ni trop courte avec juste une à deux phrases par page. Le jeune lecteur a amplement le temps de profiter des jolies illustrations colorées et de rire des mésaventures de ces deux musiciens en herbe.

Si votre petit bout aime bien cette histoire de couacs et les personnages de Carotte et Petit Pois, il peut les retrouver dans d’autres titres de la série intitulée Tomate, Cerise et Companie qui se passe au pays de Fruigume. La maman de Julie et Laura propose sur son blog un résumé enthousiaste de Framboise fait sa princesse. Nous ne l’avons pas lu mais aimons bien les soeurs jumelles Cerisette et Cerisa qui apprennent dans Les cerises veulent tout faire ensemble à profiter de leurs expérience en solo.

Envie de prolonger le plaisir? Une superbe idée de peinture sur cailloux, adaptable à tous les ages, vous attend par ici!

ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ The English corner ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

Today, my objective is not to discuss the reasons why French children supposedly don’t throw food, this polemic is old news and anyway not that interesting. What I’d like to do however is to show you how vegetables can be really cute characters in children’s  books.

In this short and sweet little book, Carotte  attends music lessons every single week. She also practices the violin regularly in a desperate attempt to make music. But her determination is useless, and it is only after meeting Petit Pois that she realises that maybe she’s just chosen the wrong instrument. Thanks to his simple suggestion to switch instruments, Carotte discovers that she is a talented oboe player! What a surprise! The end is, as you would expect, a joyful symphony and the cacophony preceding this happy ending is guarantee to make your kids laugh.

We’ve only read three books out of this short series but they’re all very colourful and full of funny rhymes or lines. This is a nice alternative if you are looking for books in which animals are not protagonists. And who knows, they might subtly turn your picky eater into a little foodie? One can always dream, right?!

Finally, if you’re looking for a crafty activity that can easily be adapted to all ages, I cannot recommend enough Liska’s idea in this post and her excellent blog. Go and have a look!

Boubou et la forêt cracra, Boubou&crap literature in French

I started this blog thinking it would be a handy space first to make a somewhat durable note of the places we’ve been to and enjoyed. I also hoped that it could act as a sort of repository that could be searched by key term. At the moment, we live in London and our children kids are educated in English in a nearby school so, naturally, we read a lot of English books. It was therefore logical for me to write this blog in English. But we are also a bilingual family. So I’ve had a long thought and changed my mind on the monolingual nature of this blog.

Why should I deny francophone or francophile readers the pleasure of hearing about books in French? After all, I love reading reviews of books on French blogs like Les Lectures de Kit , Tu l’as lu(strucru)? and Chez Gaelle la libraireAnd what about teachers of French as a foreign language? Couldn’t they benefit from reviews of French books? There must be people out there like myself who are interested in hearing about good books in French for young readers.

To make sure keen English readers are not being deprived, I will add a short note in English when doing reviews of French books, not a translation really, but just a kind of short taster.

Bon voilà, ce vendredi je me décide finalement à rédiger mon premier billet en français que j’espère hebdomadaire et que j’ai décidé d’appeler, inspirée par Library Mice et ses French Fridays. Après avoir évoqué brièvement la période parfois éreintante de l’apprentissage de la propreté, je me suis dis qu’il serait agréable de revenir sur une des lectures qui nous fait toujours sourire et même rire: Boubou et la forêt cracra.

Dans ce livre (qui appartient à une longue série d’aventures) Boubou, un petit Pygmée au départ d’excellente humeur, met le pied dans un gros caca fumant et se met en colère contre les animaux qui  souillent la forêt. Après les avoir fait nettoyer, il les écoute expliquer quelles tactiques ils ont adoptées pour dissimuler ou gérer leur déjections. Leurs méthodes ont beau être différentes, elles sont toutes imparfaites, ce qui fait enrager Boubou de plus belle! Finalement Bembé l’éléphant est celui qui fournit à cet album coloré son apogée comique, Je ne vous en dirai pas plus, histoire de vous laisser la surprise, mais disons que cette histoire en boucle est franchement désopilante.

Pour ceux insensibles à l’humour scatologique mais intéressés par l’équilibre entre la faune, la flore et les populations locales ou la culture pygmée, Cyril Hahn propose des fiches pédagogiques bien fichues sur le site de Casterman. Quant à moi, je suis toujours surprise des comparaisons impromptues que nos lectures génèrent. Rien que ce soir mon plus jeune me déclarait au sortir du bain: “Bembé, il est beaucoup plus gros que les soeurs taupes mais lui aussi il fait des gros trous partout qui mettent les gens en colère”. Son rapprochement est indéniable même si sa logique est pour le moins inattendue. Serait-ce un signe que nous avons dans la famille un futur éthologue? Ou devrais-je interpréter cette remarque autrement et chercher à varier nos plaisirs de lecture en choisissant pour un temps des lectures moins anthropomorphiques? Et moi qui voulait vous parler vendredi prochain de Charles un sublime petit dragon maladroit…il va maintenant falloir que j’y réfléchisse.

Des préférences ou des avis tranchés sur la question? N’hésitez pas et manifestez-vous dans les commentaires!

ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ The English corner ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

Boubou et la forêt cracra tells the story of a young Pygmy warrior who slips not a on a banana skin but on poo. Like the little mole who goes from animal to animal after getting quite cross, Boubou listens to animals like the crocodile and the parrot who explain to him how they intend to make amends and deal with the mess they make in the forest. Most of their strategies are ineffective yet highly comical and the details of each generate in our household roars of laughter. Believe me when I say that this is not a didactic classic but a light and fun evocation of life in a jungle not so different from that of our cities!