Boubou et la forêt cracra, Boubou&crap literature in French

I started this blog thinking it would be a handy space first to make a somewhat durable note of the places we’ve been to and enjoyed. I also hoped that it could act as a sort of repository that could be searched by key term. At the moment, we live in London and our children kids are educated in English in a nearby school so, naturally, we read a lot of English books. It was therefore logical for me to write this blog in English. But we are also a bilingual family. So I’ve had a long thought and changed my mind on the monolingual nature of this blog.

Why should I deny francophone or francophile readers the pleasure of hearing about books in French? After all, I love reading reviews of books on French blogs like Les Lectures de Kit , Tu l’as lu(strucru)? and Chez Gaelle la libraireAnd what about teachers of French as a foreign language? Couldn’t they benefit from reviews of French books? There must be people out there like myself who are interested in hearing about good books in French for young readers.

To make sure keen English readers are not being deprived, I will add a short note in English when doing reviews of French books, not a translation really, but just a kind of short taster.

Bon voilà, ce vendredi je me décide finalement à rédiger mon premier billet en français que j’espère hebdomadaire et que j’ai décidé d’appeler, inspirée par Library Mice et ses French Fridays. Après avoir évoqué brièvement la période parfois éreintante de l’apprentissage de la propreté, je me suis dis qu’il serait agréable de revenir sur une des lectures qui nous fait toujours sourire et même rire: Boubou et la forêt cracra.

Dans ce livre (qui appartient à une longue série d’aventures) Boubou, un petit Pygmée au départ d’excellente humeur, met le pied dans un gros caca fumant et se met en colère contre les animaux qui  souillent la forêt. Après les avoir fait nettoyer, il les écoute expliquer quelles tactiques ils ont adoptées pour dissimuler ou gérer leur déjections. Leurs méthodes ont beau être différentes, elles sont toutes imparfaites, ce qui fait enrager Boubou de plus belle! Finalement Bembé l’éléphant est celui qui fournit à cet album coloré son apogée comique, Je ne vous en dirai pas plus, histoire de vous laisser la surprise, mais disons que cette histoire en boucle est franchement désopilante.

Pour ceux insensibles à l’humour scatologique mais intéressés par l’équilibre entre la faune, la flore et les populations locales ou la culture pygmée, Cyril Hahn propose des fiches pédagogiques bien fichues sur le site de Casterman. Quant à moi, je suis toujours surprise des comparaisons impromptues que nos lectures génèrent. Rien que ce soir mon plus jeune me déclarait au sortir du bain: “Bembé, il est beaucoup plus gros que les soeurs taupes mais lui aussi il fait des gros trous partout qui mettent les gens en colère”. Son rapprochement est indéniable même si sa logique est pour le moins inattendue. Serait-ce un signe que nous avons dans la famille un futur éthologue? Ou devrais-je interpréter cette remarque autrement et chercher à varier nos plaisirs de lecture en choisissant pour un temps des lectures moins anthropomorphiques? Et moi qui voulait vous parler vendredi prochain de Charles un sublime petit dragon maladroit…il va maintenant falloir que j’y réfléchisse.

Des préférences ou des avis tranchés sur la question? N’hésitez pas et manifestez-vous dans les commentaires!

ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ The English corner ΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩΩ

Boubou et la forêt cracra tells the story of a young Pygmy warrior who slips not a on a banana skin but on poo. Like the little mole who goes from animal to animal after getting quite cross, Boubou listens to animals like the crocodile and the parrot who explain to him how they intend to make amends and deal with the mess they make in the forest. Most of their strategies are ineffective yet highly comical and the details of each generate in our household roars of laughter. Believe me when I say that this is not a didactic classic but a light and fun evocation of life in a jungle not so different from that of our cities!


 

One thought on “Boubou et la forêt cracra, Boubou&crap literature in French”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *